Un guide complet pour les débutants pour créer un blog en 2022

Un guide complet pour les débutants pour créer un blog en 2022

Le processus de création compte cependant de nombreuses étapes et peut paraître complexe pour quelqu’un de peu à l’aise ou familier avec ce genre de choses.

Nous avons donc préparé pour vous un guide complet et simple à comprendre, même pour un débutant. Nous vous expliquons en détail chacune des étapes du processus de la création d’un blog et des éléments importants à prendre en considération.

Avant de commencer

Il faut tout d’abord comprendre que créer et maintenir un blog implique un minimum de frais qu’il est nécessaire d’assumer. Cela inclut les coûts liés à l’hébergement du site, le renouvellement des droits sur le nom de domaine, les frais potentiels liés à un thème premium ou des extensions payantes, et d’autres frais encore.

Il faut être conscient que ces coûts une fois additionnés totalisent quelques centaines d’euros ou de dollars par année. Même s’il est possible de générer des revenus à partir de votre site pour éventuellement couvrir ces frais, il est rare que des blogs soient très profitables à leurs débuts, alors il vaut mieux être conscient de l’argent et des efforts qu’il est initialement nécessaire d’investir pour que votre blog soit un succès.

Il est possible de créer un blog gratuit, mais cela implique énormément de limites, à tous les niveaux. Cette option n’offre pas vraiment d’accès aux outils et services nécessaires aux besoins d’un site web, et implique souvent des contrainte dans le choix de l’adresse url.

Pourquoi créer un blog?

Il existe de nombreuses motivations pouvant vous inciter à prendre la décision de créer un blog, comme le désir de vous exprimer, de connecter avec de nouvelles personnes ou d’apprendre de nouvelles compétences. Vous pouvez devenir blogueur pour partager une passion ou tenir un journal intime sur le web.

Si vous êtes principalement à la recherche d’une source de revenus, il vaut mieux vous rappeler que la majorité des blogs offrent une profitabilité limitée et assez variable, alors il est moins risqué de l’envisager uniquement comme une source secondaire de revenus.

Si votre désir de créer un blog est toujours intact après avoir pris conscience de ces quelques faits, il est temps de commencer votre projet.

Choisir le sujet « niche » de votre blog

La première étape essentielle dont il est nécessaire de s’occuper avant même d’entreprendre la création d’un blog est de déterminer le sujet dont vous souhaitez traiter et l’audience que vous désirez cibler. Par exemple, il peut s’agir d’un blog traitant de voyages, de nutrition ou de jeux vidéo, qui sont des exemples de sujets populaires parmi les 1400 niches identifiées par Google.

Le choix du sujet de votre blog orientera immanquablement votre choix de nom de domaine et contribuera à déterminer votre stratégie de publication. Il est avisé de choisir un thème qui vous passionne, car il sera plus facile et intéressant pour vous d’écrire du nouveau contenu. Il n’est pas nécessaire d’être un expert sur la question, mais choisir un véritable centre d’intérêt et avoir une grande volonté d’apprendre peut fortement contribuer à votre succès.

Choisir un sujet niche comptant une importante audience potentielle de gens intéressés peut également contribuer à la réussite d’un site. À cette fin, les outils Google Trends et Google Keyword Planner peuvent vous aider à évaluer l’intérêt des internautes pour les différentes niches, à trouver des mots-clés spécifiques associés au sujet choisit et à mieux cibler vos lecteurs potentiels.

Il peut être tentant de couvrir une variété de sujets différents sur le même site, mais cette option s’accompagne de nombreuses contraintes qui en font généralement un mauvais choix. Elle disperse vos efforts sur plusieurs clientèles distinctes, compliquant la fidélisation de vos visiteurs et rendant le développement de votre blog beaucoup plus exigeant en termes d’efforts. Il est donc recommandé de choisir une seule niche et ainsi se consacrer à une seule audience.

Choisir un hébergeur et un nom de domaine

Une fois que vous avez réglé la question du sujet niche dont traitera votre blog, il est temps de vous préparer à créer un site web pour celui-ci. Il vous faut alors trouver une compagnie d’hébergement pour votre site et choisir votre nom de domaine, deux étapes qui s’effectuent souvent de façon simultanée.

Choisir un plan d’hébergement web

L’hébergement web est un service offrant accès à un espace serveur et aux diverses ressources nécessaires pour mettre en ligne un site et les fichiers qui y sont associés. Il existe des milliers d’entreprises proposant une variété de solutions d’hébergement présentant des caractéristiques très différentes et des tarifs extrêmement variables.

Le choix du plan d’hébergement est donc une étape cruciale de la création de votre site web et il est important d’y apporter une attention toute particulière pour choisir une solution allouant les ressources nécessaires à vos besoins, mais sans payer plus que nécessaire.

Si vous créez un tout nouveau blog et n’avez pas encore une audience importante et bien établie, un plan d’hébergement mutualisé est probablement ce qui conviendra le mieux à vos besoins. Ce modèle d’hébergement se veut l’option la plus économique et abordable, tout en offrant des ressources suffisantes pour la plupart des sites avec un trafic web peu élevé (moins de 500 000 visites par mois).

Le principal avantage de l’hébergement mutualisé est le partage des ressources d’un même serveur sur plusieurs sites, permettant un fractionnement des coûts d’opération entre les divers usagers de celui-ci. Ce type de plan est comparable à louer un appartement dans un immeuble à logements multiples plutôt que de louer l’ensemble du bâtiment, ce qui représente une solution d’hébergement qui convient généralement mieux à la plupart des foyers, à l’exception des familles les plus nombreuses.

La plupart des hébergeurs offrent de nombreuses options d’hébergement mutualisé permettant d’augmenter les ressources allouées à votre site au fur et à mesure que votre audience s’élargit et que vos besoins augmentent, alors ce type de solution devrait convenir aux besoins de la plupart des utilisateurs pour les premières années d’activité de leurs blogs.

Il faut noter également que de nombreux hébergeurs offrent deux catégories distinctes de forfaits de ce genre, soit des forfaits mutualisés « classiques » et des forfaits dits « WordPress ». Ces derniers sont généralement très similaires aux premiers, mais optimisés pour le système de gestion de contenu (CMS) de WordPress.

Les forfaits WordPress sont généralement les mieux adaptés à la création d’un nouveau blog, mais il faut éviter de choisir un hébergeur offrant ces solutions à des prix plus élevés que les forfaits mutualisés classiques. La plateforme ne présente aucun besoin particulier en matière de gestion ou de ressources, alors il est très difficile de justifier les différences parfois importantes au niveau des tarifs proposés par certaines entreprises.

Il existe d’autres solutions d’hébergement comme des serveurs dédiés, web ou VPS, mais ces offres sont davantage conçues pour des sites dont le trafic web est déjà très important ou possédant des besoins spécifiques en termes de sécurité. Les tarifs de ces forfaits sont généralement beaucoup plus élevés, ce qui en fait un choix moins adapté aux besoins de la majorité des blogs, du moins, à leurs débuts.

Choisir un nom de domaine

Une fois que vous avez trouvé une solution d’hébergement web qui vous convient, vous devez choisir le nom de domaine du site sur lequel vous souhaitez créer votre blog. Il s’agit du nom que les internautes devront taper dans la barre de recherche de leur navigateur pour trouver votre site internet.

Il est nécessaire d’acquérir les droits sur le nom de domaine que vous désirez auprès d’un registraire de noms de domaines. De nombreux hébergeurs offrent des noms de domaines, soit directement ou par le biais d’entreprises partenaires, alors il est généralement possible de se procurer votre nom de domaine au moment de l’achat de votre plan d’hébergement.

Le nom de domaine est constitué de plusieurs éléments qui apparaissent séparés par des points dans le nom du site. Pour résumer rapidement, observons l’adresse www.exemple.com:

  • Tout d’abord, le préfixe www identifie le site comme étant associé au système d’hyperliens du World Wide Web (notons que plusieurs sites choisissent de ne pas afficher ou utiliser ce préfixe, devenu facultatif avec l’évolution récente d’internet).
  • La section centrale (exemple) représente le nom de domaine secondaire, généralement associé à la marque ou au nom de l’entreprise. Il s’agit de la section que les visiteurs retiendront et associeront généralement à votre site.
  • Finalement, le suffixe .com représente le domaine de premier niveau (Top-Level Domain ou TLD), le premier élément dans la hiérarchie du « Domain Name System » (DNS) utilisé par internet pour trouver facilement votre site web. Les plus communs sont .com.org.net, et les identifiants de nature géographique comme .fr.ca ou .us.

Il est recommandé de choisir un nom le plus mémorable et facile à épeler possible, évoquant idéalement aussi votre sujet niche. Prenez comme exemple les noms de grandes entreprises comme Google, Nike ou Coca-Cola, et cherchez un nom assez court, et surtout simple et accrocheur.

Le nom de domaine représente l’élément le plus important de l’image de marque de votre blogue, influant de manière importante sur la crédibilité et l’intérêt qui lui seront accordés. Il est donc avisé de prendre le temps de dresser une liste de noms potentiels et vérifier sur un registre lesquels parmi ceux-ci sont encore disponibles avant de faire votre choix.

Il est fort possible que le nom que vous souhaitiez soit déjà utilisé ou qu’un registraire spécifique se soit procuré les droits qui y sont associés et demande un prix très élevé pour s’en départir, alors il est préférable de trouver plus d’un nom de domaine convenable pour pouvoir surmonter ces problèmes potentiels si vous y êtes confronté.

Choisir et installer la plateforme de votre blog

Après avoir sélectionné votre solution d’hébergement et votre nom de domaine, il est temps de vous attarder au choix de la plateforme de gestion de contenu que vous souhaitez utiliser pour créer votre blog.

Il existe de nombreuses plateformes sur le marché capable de gérer des blogs, notamment Zyro, Squarespace, Drupal, Joomla, et Weebly, pour ne nommer que celles-là. Mais depuis quelques années, WordPress s’est démarqué comme étant de très loin le choix le plus populaire auprès des créateurs de sites internet.

Il s’agit d’un système de gestion de contenu (Content Management System ou CMS) capable de faire fonctionner n’importe quel type de site web mais dont la fonction primaire était spécifiquement la gestion de blogs.

Bien qu’il s’agisse d’un outil exigeant énormément de temps à pleinement maitriser, il offre des nombreuses ressources rendant la création et la gestion de blogs plutôt facile et accessible même aux utilisateurs inexpérimentés.

WordPress s’avère incontestablement la plateforme la plus populaire et simple à utiliser pour les débutants, ce qui en fait le choix généralement recommandé pour les utilisateurs moins expérimentés. C’est vraiment un solution clés en main simple pour créer un blog.

Puisque cet article s’adresse à des novices en matière de création et de gestion de site web, les sections suivantes utiliseront WordPress comme référence pour nos conseils et explications, et c’est la plateforme que nous allons maintenant installer.

Installer WordPress

La première étape pour entreprendre l’installation de la plateforme est d’accéder au panneau de contrôle (généralement CPanel) fourni par votre hébergeur. Il faut alors chercher et ouvrir l’outil d’installation automatique de WordPress.

Une fois l’outil ouvert, cliquez le sur bouton « Installer » situé au haut de votre écran.

Il suffit alors d’entrer le type de protocole (sécurisé ou non) et le nom de domaine de votre site et de cliquer sur le bouton d’installation rapide situé à la droite de votre écran.

Lors d’une première installation, il est nécessaire de vous enregistrer et définir votre accès à WordPress. Une fenêtre devrait vous présenter quelques à remplir Vous devez alors vous assurer que l’adresse de domaine associée est correcte, puis entrer les informations demandées comme votre nom d’usager en tant qu’administrateur, votre mot de passe et votre adresse courriel.

Vous pouvez également entrer le titre de votre site et choisir le langage d’installation de WordPress. Il est également recommandé d’activer immédiatement les mises à jour de la plateforme en cochant la case à cet effet.

Notez qu’il est aussi possible d’effectuer une installation plus complète à partir de cet outil si vous connaissez déjà les éléments que vous souhaitez utiliser, comme par exemple le thème de votre site.

Concevoir et personnaliser votre blog

La plateforme WordPress vous offre une variété de thèmes et d’extensions permettant de créer des sites avec des apparences et des fonctions très variées. Il est donc possible de personnaliser ces divers éléments afin de créer un blog présentant l’apparence et les fonctionnalités que vous recherchez.

À cette fin, il est préférable de vous connecter au tableau de bord WordPress de votre site en ajoutant simplement /wp-admin au bout de l’adresse dans votre barre de navigation. Cela devrait vous rediriger vers la page de connexion de votre tableau de bord. Il vous suffit de rentrer votre nom d’usager et votre mot de passe pour accéder à la plateforme.

Choisir et installer un thème

Le premier élément auquel s’attarder lors de la conception du site est le choix du thème. Il en existe des milliers de disponible sur le site officiel de WordPress, incluant plusieurs centaines qui sont totalement gratuites.

De nombreux éléments doivent être prix en compte dans le choix d’un thème comme le prix, la conception, les fonctionnalités offertes, les performances et les avis des utilisateurs.

Bien que de nombreux thèmes gratuits peuvent s’avérer intéressants, ils n’offrent généralement pas le même niveau de soutien technique, de régularité en matière de mises à jour et d’éventail de fonctionnalités que ce qu’offrent les thèmes premium.

Vous pouvez choisir un thème pour votre site dans la section Apparence > Thèmes du tableau de bord WordPress de votre site. Vous verrez l’ensemble des thèmes déjà installé sur votre site, notamment les thèmes par défaut de la plateforme.

Il est possible de choisir l’un des thèmes présentés ou de télécharger l’un des plus de 8000 thèmes disponibles sur le site officiel de la plateforme en cliquant sur le bouton « Ajouter » situé à gauche dans l’entête de la page.

Il faut noter que plusieurs thèmes ne sont pas gratuits et peuvent coûter jusqu’à 60 euros, mais ces frais s’accompagnent généralement de fonctionnalités supplémentaires et incluent souvent des licences pour des extensions payantes associées au thème.

Il est possible de prévisualiser l’apparence d’un thème avant de l’installer ou l’activer. Pour ce faire, il suffit de sélectionner le bouton « Prévisualiser en direct » qui apparaît dès que votre curseur survole un thème.

Une fois que vous avez trouvé un thème qui convient à ce que vous cherchez, il suffit d’installer et activer le thème en question. Une fois le thème activé, WordPress l’identifiera comme tel et offrira désormais un bouton « Personnaliser » que vous devez cliquer pour configurer les paramètres de votre thème.

Vous devriez voir apparaître un menu offrant la possibilité d’éditer les différents éléments de façon distincte. La variété d’éléments personnalisables et les options précises qui sont offertes varient d’un thème à l’autre mais devraient dans leur ensemble ressembler à ceci:

Prenez le temps de bien regarder les différentes options offertes par votre thème et de personnaliser les divers éléments selon vos préférences.

Dans votre cas, il s’avère particulièrement important de s’attarder à la section « Blog », car il s’agit de la section avec laquelle la plupart des visiteurs de votre site interagiront. Il est généralement recommandé d’opter pour une certaine simplicité, mais pour bien mettre de l’avant votre contenu, nous vous invitons à suivre ces quelques conseils:

  • Éditez le design des pages de votre site avec des éditeurs comme Elementor ou Divi (généralement inclus avec votre thème) afin de leur donner l’apparence que vous désirez.
  • Choisissez la palette de couleurs de votre site, la disposition des éléments sur vos pages et la police de caractères à utiliser.
  • Incorporez un logo à votre site qui apparaîtra à coté de votre nom sur la barre du navigateur web de vos visiteurs et contribuera à mettre de l’avant votre image de marque.
  • Intégrez des éléments graphiques pour rendre votre site plus attrayant, en ajoutant une galerie d’images ou en faisant usage d’icônes à la place de texte là où cela peut s’avérer approprié.

Choisir et installer des extensions (plugins)

Bien que WordPress soit un excellent outil, sa force repose en grande partie sur l’incroyable variété d’éléments compatibles et complémentaires qui peuvent y être intégrés pour avoir accès à des fonctionnalités supplémentaires. Ces ajouts sont nommés extensions ou plugins.

Il existe des dizaines de milliers d’extensions disponibles pour la plateforme WordPress, offrant une grande variété d’outils et de fonctionnalités. Certains sont conçus pour renforcer la sécurité de votre site web, d’autres servent à collecter des données sur vos visiteurs ou à aider le référencement de votre site sur les moteurs de recherche.

Voici une liste de fonctionnalités pour lesquels il est généralement recommandé d’ajouter un plugin à votre site ainsi que des choix d’outils populaires parmi les utilisateurs de WordPress pour remplir ces divers besoins.

  • Collecte et analyse de données: Suivre les activités des visiteurs de votre site web et connaître la façon dont ils ont accédé à votre site (par exemple, après une recherche sur Google ou via un lien partagé sur les médias sociaux) vous permet d’améliorer le degré de pertinence de votre contenu et de mieux cibler vos efforts pour atteindre l’audience que vous ciblez. Pour ce faire, il est recommandé de créer un compte pour l’outil Google Analytics et d’activer un plugin pour l’installer sur votre plateforme WordPress. L’extension MonsterInsights s’avère un excellent choix, vous offrant une façon simple et rapide de créer une base de données extrêmement complète.
  • Mise en cache de vos données: La cache est un outil servant à créer des images des divers éléments de votre site, qui sont ensuite présentées à vos visiteurs pour éviter de devoir charger entièrement les données pour chaque visiteur. Cela permet notamment d’accélérer le chargement de votre site et d’utiliser moins de ressources du serveur pour chaque opération. Il existe de nombreuses extensions pour effectuer cette tâche pour vous, et Litespeed Cache offre d’excellents résultats si votre serveur est compatible avec son utilisation. Dans le cas contraire, WP Rocket se veut un excellent choix parmi les extensions premium, tandis que WP Super Cache offre probablement la meilleure option gratuite.
  • Protection Antispam: Absolument essentielle si votre blog permet aux visiteurs de vous contacter ou de laisser des commentaires, la protection antispam permet de bloquer tout type de contenu indésirable. À moins d’opter pour une extension de sécurité payante offrant également des fonctionnalités de bonne qualité à ce niveau, il peut s’avérer judicieux d’installer l’extension gratuite Akismet Spam Protection, qui effectuera automatiquement un tri du contenu et des commentaires.
  • Référencement SEO: L’optimisation pour les moteurs de recherche est un élément incontournable si vous désirez attirer des visiteurs sur votre site web. Appelé référencement SEO ou référencement manuel, il s’agit d’un protocole d’indexation permettant aux robots d’exploration de Google et des autres moteurs de recherche de trouver et répertorier votre site. De nombreuses extensions offrent des outils SEO très intéressants, mais le mieux établi et le plus recommandé est Yoast SEO. La version gratuite de cet outil offre des fonctionnalités qui devrait suffire aux besoins de la plupart des débutants.
  • Sécurité: Renforcer la sécurité de votre site est primordial pour éviter qu’il soit piraté. Il existe de nombreuses extensions offrant différents types de protections, et il est fortement recommandé de maintenir une extension de ce type active en tout temps sur votre site WordPress. Sucuri Security est certainement l’extension de sécurité la plus reconnue et est celle qui offre la protection la plus complète lorsqu’il est question des options payantes. Si vous préférez vous contenter d’un plugin gratuit pour le moment, Wordfence Security est probablement une option qui vous convient davantage, étant le seul à offrir un pare-feu dans sa version gratuite.

Il est possible de voir les plugins installés sur votre site et d’en ajouter des nouveaux à partir de la section Extensions de votre tableau de bord WordPress.

En ouvrant la section « ajouter » vous accédez au répertoire officiel d’extension de WordPress incluant des milliers d’outils conformes aux diverses normes de la plateforme. Il vous suffit d’entrer le nom de l’extension que vous cherchez dans la barre de recherche située en haut, à la droite de votre écran, pour la trouver facilement.

Une fois que vous avez trouvé l’extension que vous désirez, il suffit de cliquer sur le bouton « Installer maintenant » pour lancer l’installation sur votre plateforme WordPress. Vous devez ensuite ouvrir la section « Extensions installées » et cliquer sur « Activer » sous le plugin en question afin de le rendre opérationnel.

Tout dépendamment de l’extension, l’activation peut se faire immédiatement ou peut nécessiter la configuration d’un certain nombre de paramètres avant d’être effective.

Évitez d’installer un trop grand nombre de plugins différents ou d’en activer plusieurs remplissant une seule et même fonction. Installer de trop nombreuses extensions peut ralentir le chargement de votre site web en plus d’augmenter vos chances de voir surgir des problèmes causés par des conflits entre leurs paramètres respectifs.

Concevoir les pages essentielles de votre site

Après avoir choisi le thème et les extensions de base pour votre site, il est nécessaire de créer et configurer les pages de base de votre site. Celles-ci peuvent inclure une variété de pages en fonction de la nature du site, mais elles incluent généralement les suivantes:

  • une page d’accueil, soit la page par laquelle les visiteurs accède généralement au site et servant en quelque sorte d’introduction.
  • une page contenant des informations sur le site et ses créateurs, souvent nommée « à propos ».
  • une page permettant d’entrer en contact avec l’administrateur du site, incluant souvent des formulaires de contacts ou un lien pour une adresse courriel.

On retrouve aussi régulièrement une page pour des questions les plus fréquemment posées par les visiteurs (souvent nommée FAQ, de l’anglais « frequently asked questions »), une page pour la boutique du site affichant les produits offerts, ou une page affichant la politique de confidentialité et les conditions d’utilisation du site (surtout présente sur des sites utilisant des cookies).

Pour créer une nouvelle page, il suffit d’ouvrir la section Pages>Ajouter de votre tableau de bord WordPress.

Utilisez l’éditeur de contenu associé à votre thème pour concevoir vos pages. Incluez également vos médias et contenus comme vos images, vos formulaires de contact et tout autre élément pertinent.

Il faut noter que le design d’un site peut aisément être modifié plus tard, alors ne vous inquiétez pas trop si le résultat n’est pas parfait dès votre premier essai.

Publier du contenu

Une fois que la conception de votre blog est terminée, il est temps de passer à l’étape pour laquelle vous vous êtes donné tout ce mal et qui constitue l’essence même d’un blog: la création du contenu.

La rédaction d’un article de blog représente cependant certains défis uniques liés à la nature de ce média numérique et certains éléments doivent être pris en considération.

Il peut s’avérer avisé de prendre le temps de planifier votre stratégie de publication avant de commencer à créer votre contenu. Les recommandations suivantes peuvent vous aider à établir une stratégie de publication efficace:

  • Définissez vos objectifs de développement (par exemple, 100 000 visites au cours de la première année),
  • Identifiez clairement l’audience ciblée, ses intérêts, sa composition démographique, les meilleures façons d’atteindre cette audience (créer des vidéos Youtube, partager sur des groupes Facebook, etc.)
  • Étudiez vos compétiteurs, observez lesquels de leurs contenus sont les plus populaires, notez leurs forces et leurs faiblesses et identifiez les éléments sur lesquels il est possible pour votre blog de se démarquer.
  • Dressez une liste de sujets qui peut intéresser l’audience que vous ciblez pour les inclure dans votre contenu. Effectuez une recherche de mots-clés pour découvrir le degré d’intérêt que les internautes associent à chacun des sujets choisis et sélectionnez les plus populaires.
  • Planifiez le rythme et l’horaire de publication de votre contenu. Il est préférable de maintenir une certaine constance dans la fréquence des publications. Évitez de publier de nombreux nouveaux articles sur de courts laps de temps entrecoupés de longues périodes d’inactivité, cette inconstance nuirait à la fidélisation de votre audience. Il est recommandé de publier un minimum de 3 nouveaux éléments de contenu par semaine et même idéalement, de publier tous les jours. Certaines heures du jour, notamment le matin, tendent à offrir de meilleurs résultats et maximiser le partage du contenu sur les réseaux sociaux.

Une fois votre stratégie établie, il est temps de passer à l’étape de la création du contenu de votre blog et de rédiger votre premier article. Il y a, là encore, un certain nombre d’éléments à prendre en compte et de bonnes pratiques à appliquer lors de la rédaction pour maximiser les chances de succès de votre blog.

Il est notamment recommandé de vous exprimer de manières claire et concise, en évitant les phrases et les paragraphes trop longs. L’ajout d’éléments visuels comme des images aide à maintenir l’attention de vos lecteurs et à rendre votre contenu plus digeste. S’assurer que votre titre et votre introduction sont accrocheurs est également important pour attirer les visiteurs et les intéresser suffisamment pour qu’ils poursuivent leur lecture.

Élargir votre audience et promouvoir votre blog

Atteindre l’audience que vous visez ne se fait pas automatiquement, même si le contenu que vous publiez est de très grande qualité. Tant que les internautes ignorent l’existence de votre site, ils ne le rechercheront pas spécifiquement, et votre blog est mis en compétition avec des milliers d’autres sites similaires dans les résultats lorsqu’ils cherchent un contenu similaire sur Google.

Il existe heureusement de nombreuses façons d’améliorer la visibilité de votre blog et d’attirer davantage de visiteurs. Bien que des campagnes promotionnelles payantes puissent offrir d’excellents résultats si elles sont bien utilisées et ciblent la bonne audience, certaines mesures devraient d’abord être prises pour améliorer gratuitement la visibilité de votre site.

Optimiser votre référencement SEO

Il est tout d’abord nécessaire de faire quelques efforts pour mettre votre site de l’avant et que les internautes cherchant un contenu similaire trouvent facilement votre site via les moteurs de recherche. Cette optimisation pour les moteurs de recherche web (comme Google) est généralement appelée référencement SEO ou référencement naturel.

Un certain nombre de bonnes pratiques sont recommandées pour améliorer le classement de votre blog parmi les résultats des moteurs de recherche, notamment:

  • L’utilisation de mots-clés très spécifiques (dits « Long-tail keyword ») pour lesquels il existe peu de compétition peut s’avérer utile pour se démarquer auprès de clientèles précises. L’outil Google Trends peut vous aider à identifier des mots-clés liés à votre sujet niche.
  • Souscrire à l’outil Google Search Console peut vous permettre d’évaluer les performances actuelles de votre site et d’améliorer son intégration avec le moteur de recherche de Google, favorisant un meilleur classement dans les résultats de recherches.
  • Utilisez sur votre site des pratiques améliorant le référencement naturel, comme d’optimiser les images que vous utilisez, d’ajouter des méta descriptions aux éléments de contenu ou de changer les « slugs » (l’identifiant texte unique associé à chaque publication au sein de l’URL) des permaliens afin de les simplifier ou les clarifier.
  • Améliorez la performance et la réactivité de votre site afin d’optimiser ses interactions avec les moteurs de recherche. Éviter les redondances dans le code liées à un trop grand nombre de plugins et les images trop volumineuses (de plus de 500 KB) en utilisant des images de format .jpg ou .png optimisées.
  • Utilisez une extension d’optimisation comme Yoast SEO, qui vous offre de nombreuses fonctionnalités pour améliorer votre référencement. Ce type d’outil peut prendre un certain temps à configurer mais peut améliorer considérablement le classement de votre site dans résultats des moteurs de recherche.

Diffuser votre contenu sur les médias sociaux

La promotion de votre blog sur les médias sociaux est un autre excellent moyen d’élargir votre audience et de connecter avec vos lecteurs. Le simple fait d’y maintenir une présence par le biais de pages dédiées à votre site et d’y diffuser vos articles peut permettre de rejoindre de nouvelles personnes, notamment grâce aux options de partages de publication.

Notez qu’il est possible, et même préférable, de diffuser votre contenu sur plusieurs médias sociaux à la fois afin de maximiser la visibilité de vos articles. Il est d’ailleurs facilement possible de synchroniser votre blog avec vos divers acomptes de médias sociaux pour que vos articles se partagent automatiquement sur chacun d’entre eux au moment de leur publication ou à un autre moment prédéfini.

Chacune des grandes plateformes de médias sociaux a ses propres caractéristiques uniques qu’il faut prendre en compte si vous désirez tirer le maximum des possibilités qu’elles offrent.

Avec près de trois milliards d’utilisateurs à travers le monde, Facebook est évidemment une excellente option pour élargir votre audience. Une particularité unique et importante à noter, est que 98% des usagers de Facebook y accèdent via un téléphone ou un autre appareil mobile. Il vaut donc mieux vous assurer que votre site est fonctionnel et bien configuré pour ce type d’appareils.

Reddit est également une plateforme très intéressante pour diffuser du contenu écrit, avec ses 430 000 usagers et surtout, ses 100 000 communautés actives. Ces groupes couvrant tous les sujets possibles et imaginables permettent de trouver facilement des gens intéressés par le sujet niche de votre blog ou par le contenu spécifique de vos divers articles.

Malgré son nombre plus faible d’un peu plus de 200 000 usagers, Twitter restent un choix intéressant à explorer pour promouvoir vos articles. Plus de la moitié des utilisateurs de la plateforme affirment qu’elle est devenu la principale source de l’information qu’ils consomment, une spécificité qui peut être très intéressante pour certains types de blogs.

Bien que certaines plateformes comme Instagram ou TikTok connaissent des croissances fulgurantes qui dépassent de loin celles de Twitter ou Facebook, leurs utilisateurs sont généralement moins à la recherche d’articles ou de textes, alors elles sont généralement mieux adaptées pour des blogs dont le contenu est davantage de nature photographique ou vidéo.

Monétiser votre blog

Une fois que votre site commence à être bien établi et à générer un minimum de 5000 à 10 000 visites par mois, il devient intéressant d’envisager la possibilité d’en tirer des revenus.

Il existe diverses façons de monétiser votre blog, offrant des opportunités assez variables en fonction de la taille de votre audience et du sujet niche dont vous traitez. Parmi les options de monétisation les plus couramment choisies par les blogueurs, on observe entre autres:

  • l’affichage publicitaire en partenariat avec une compagnie de marketing numérique (comme Google Ad ou Taboola) ou encore grâce à un partenariat direct avec un tiers. Notez que les affiliations et partenariats marketing directs sont généralement plus payants mais plus complexes en matière de gestion qu’un partenariat avec un réseau publicitaire.
  • les publications commanditées, soit des publications vantant les mérites d’un produit ou d’une entreprise, peuvent également s’avérer un bon moyen pour les blogs avec une forte audience d’augmenter leurs revenus. Si vous avez une audience et un trafic importants, il peut parfois s’avérer payant d’oser approcher directement des entreprises pour leur offrir de faire la promotion de leur marque.
  • une boutique en ligne vendant des produits physiques ou numériques peut également constituer un complément de revenus pour votre site. En fonction du sujet niche de votre blog, une grande variété de produits peut intéresser vos visiteurs. Par exemple, un blog de musique peut choisir de vendre des tutoriels complets pour apprendre à jouer d’un instrument ou des fichiers audios en format numériques.
  • vendre des abonnements payants donnant accès à certains contenus exclusifs et réservés aux membres. Cette approche peut s’avérer payante mais nécessite de créer régulièrement du contenu supplémentaire de haute qualité exclusivement pour vos abonnés afin de maintenir constante la valeur de votre offre et justifier le renouvellement des abonnements de vos lecteurs.

En conclusion

Créer un blog est une expérience intéressante et enrichissante qui peut même aisément devenir une source de revenus. Bien que le processus de création ne soit pas particulièrement complexe, il nécessite de traverser plusieurs étapes et de prendre un certain nombre de décisions et d’engagements.

En vous assurant de bien faire les choses dans l’ordre et de suivre les bonnes pratiques déjà établies et reconnues, vous pouvez maximiser les résultats obtenus et les chances de succès de votre blog.

Nous espérons que cet article très complet a pu vous aider dans votre processus de création et nous vous invitons à consulter nos autres articles et tutoriels liés aux divers problèmes que vous pourriez rencontrer et aux besoins que vous pourriez avoir.

Avatar